Accueil   >   Environnement   >   Milieux naturels et boisés   >   Parc naturel des Parulines

Parc naturel des Parulines

Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan de conservation des milieux naturels, la Ville a acquis un site de 26 ha dans le secteur du Haut-Saint-Jacques / de la Canadienne pour créer le premier parc naturel de la municipalité.

L’entrée du parc naturel des Parulines est située au 166, chemin du Clocher.

Je protège mon parc en ne laissant aucune trace!

Les écosystèmes du parc sont fragiles et ils ont besoin de votre coopération pour en assurer la préservation.

Pour une nature intacte

La nature procure joie, détente et autres apports positifs pour la santé.  Apprenons à en bénéficier, sans intervention humaine, pour qu’elle puisse continuer à livrer ses bienfaits. Nous avons la responsabilité d’agir de façon à préserver ces milieux merveilleux et fragiles.

Bonne découverte!

Un parc de conservation

D’une superficie de 26 ha, le parc naturel des Parulines est un magnifique espace de nature à proximité de la zone urbaine.

Il abrite une diversité d’habitats dont des aires boisées, une friche, des milieux humides, un cours d’eau et un étang.  Il est doté de sentiers, de panneaux d’interprétation, d’un stationnement, d’aires d’accueil et de détente, de nichoirs à hirondelles, de ruches pour les abeilles, ainsi que de mobilier urbain fait à partir de bois de frêne récupéré.

Son statut de parc de conservation permet, entres autres, la tenue d’activités récréatives et éducatives à faible empreinte, de restauration et d’entretien des milieux naturels, ainsi que d’intervention pour l’aménagement d’habitats pour la faune.

D’une valeur écologique importante, le site abrite plusieurs espèces à statut précaire, dont une centaine de caryers ovales, une essence désignée arbre emblème de la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Financement

En 2017, la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement a accordé un financement de 88 600 $ pour la réalisation de certains volets du projet de protection et de mise en valeur du parc. Cette contribution s’ajoute à celle de la Ville, qui s’élèvera au final à plus de 450 000 $.

 

Pour information

Division environnement et développement durable